Dhiren Pereira : « La région Est a un potentiel énorme »

Dhiren Pereira, le Chief Operating Officer de la branche hôtellerie et loisirs d’Alteo, vise à améliorer l’expérience client et les services dans la région est de Maurice, où Alteo possède plusieurs sites à fort potentiel écologique. Il compte pour cela sur sa solide expertise en gestion des opérations et développement stratégique et son expérience de plus de 20 ans à Oberoi.

Interview réalisée par Reshmee Bheemuck

Publiée dans Business Mag no 1603 – 26 juillet 2023

Quels sont vos plans et objectifs pour Anahita ainsi que la région est de l’ile Maurice ?

La côte est de Maurice est vraiment unique et idyllique par son caractère authentique. Notre destination, Anahita Mauritius, dont le nom tire son origine d’une déesse perse associée à l’eau et qui avait le pouvoir de donner la vie, est nichée entre l’océan, les rivières, les montagnes et les champs de canne à sucre. Ce cadre naturel exceptionnel confère au lieu un cachet fantastique avec beaucoup de sérénité dont peuvent profiter aussi bien les visiteurs que les résidents. Mon objectif est d’améliorer l’offre actuelle proposée par Anahita Golf & Spa Resort et de veiller à ce que tous nos clients et résidents vivent une expérience 5 étoiles unique. Le but est de leur permettre de ralentir le temps et de profiter de chaque moment au sein de notre domaine.

Quelles stratégies avez-vous mises en place pour améliorer la qualité des services fournis par le groupe Alteo dans l’industrie de l’hôtellerie et des loisirs ?

Je ne suis à mon poste que depuis quelques semaines ; je suis dans une phase d’observation et d’analyse pour le moment. Je dois comprendre comment le groupe Alteo a réussi à acquérir cette notoriété dans le monde de l’hôtellerie avec Anahita Golf & Spa Resort et dans l’univers du golf avec Anahita Golf Club. Pour l’année à venir, je vais concentrer mes efforts sur la restauration afin de créer des expériences supplémentaires et les événements qui permettront d’attirer plus de monde dans cette région fabuleuse.

Lorsque l’on considère la mise en œuvre des principes de développement durable dans la planification et la conception de nouveaux projets hôteliers ou de loisirs dans la région est de Maurice, quelles approches faut-il adopter ?

Au sein du groupe Alteo, la notion de développement durable est au centre de toutes les réflexions concernant nos actions futures, et notre feuille de route est parfaitement résumée par notre devise : « Making the East an everlasting place to grow ». Ainsi, lorsque nous entreprenons de nouveaux projets au sein du pôle Property du groupe, nous nous appuyons toujours sur les trois piliers de développement que nous avons identifiés : GreenEst, SmartEst et HealthiEst. Nous travaillons ainsi pour que toute la chaîne d’approvisionnement, du début jusqu’au produit final, soit la plus responsable possible. Notre volonté consiste à toujours préserver le patrimoine naturel, réduire les émissions et générer du bien-être afin que les personnes qui viennent vivre dans nos programmes ou profiter de nos structures de loisirs en tirent un plus grand bénéfice.

Quels sont vos plans pour favoriser et motiver des comportements durables dans les hôtels et sites de loisirs d’Alteo de la région ?

Nous avons la chance d’avoir de formidables ressources naturelles sur la côte est et sur tous les sites d’Alteo. Notre ambition première est de les mettre en valeur et de les préserver. Il est de notre devoir d’intégrer cette notion de développement durable au sein de toutes nos activités et de valoriser les idées innovantes qui viennent renforcer cette vision. Nous allons aussi encourager et favoriser les échanges avec la communauté locale, notamment à travers notre smart city Anahita Beau Champ, afin de créer des liens, des passerelles, avec elle. C’est un élément essentiel du développement durable. Après tout, on protège ce que l’on aime, et on aime ce que l’on connaît.

Quel est votre plan pour sauvegarder et maintenir les écosystèmes délicats situés dans la région est de Maurice ?

Le plan est simple les ressources naturelles doivent toujours être protégées et mises en valeur. C’est mon unique objectif pendant que nous développons la côte Est pour tous nos résidents et visiteurs de Maurice et d’ailleurs. Nous allons notamment nous associer à des experts pour travailler sur nos différents projets tout en continuant à améliorer nos processus actuels afin d’être toujours plus respectueux de notre environnement. Les champs de cannes d’Alteo à Beau Champ, par exemple, sont certifiés Bonsucro, ce qui signifie qu’ils sont astreints aux plus hauts standards mondiaux en termes de production durable.

Comment comptez-vous capitaliser sur le potentiel écotouristique des sites détenus par le groupe Alteo dans la région est de Maurice ?

La côte Est a un potentiel énorme. Il est essentiel de développer une situation gagnant-gagnant où Alteo, en tant qu’entreprise nationale responsable, met en valeur le paysage écologique tout en restant profitable. Dans le même temps, nous participons au développement de la région à travers la création d’une gamme complète et variée d’activités et d’infrastructures qui ne sont pas encore disponibles dans l’Est, et en amenant des possibilités de développement pour les business locaux. Par ailleurs, notre position de principal propriétaire foncier dans la région nous permet de nous assurer que nous amenons du développement certes, mais tout en respectant le cachet de nos villages, de nos champs, en conservant l’âme de l’Est. Il s’agit donc de nous appuyer sur ces expériences authentiques que seul l’Est peut offrir à ses visiteurs.

Quelles sont les mesures que vous envisagez de mettre en place pour assurer une gestion efficace des opérations hôtelières et de loisirs ?

C’est grâce à l’expertise de notre équipe actuelle, au développement constant de nouveaux talents en interne et au recrutement régulier de nouveaux collaborateurs que nous assurons d’avoir les qualités nécessaires pour offrir le meilleur service possible au sein de toutes nos activités. En outre, nous mettons l’accent sur des valeurs fortes au sein de notre équipe, et ce sont elles qui nous guident chaque jour.

Quelles sont les opportunités de croissance que vous identifiez dans le secteur de l’hôtellerie et des loisirs à Maurice, et comment le groupe Alteo compte-t-il les saisir ?

Aujourd’hui, les gens sont plus conscients du bien-être, de la santé physique et mentale. À l’ère post-Covid, nos efforts sont axés sur cet aspect important. Tous nos nouveaux projets, activités et initiatives incluront une dimension de bien-être pour les rendre plus attrayants pour nos résidents et clients actuels et nouveaux.

Comment envisagez-vous de travailler en collaboration avec les acteurs locaux et les communautés pour développer durablement le tourisme dans la région est de Maurice ?

La clé est d’intégrer la culture mauricienne à Anahita. Les deux peuvent coexister et se développer. Nous ne voulons pas d’un développement à tout va qui viendrait dénaturer l’âme de l’Est. Au contraire, nous souhaitons une véritable collaboration avec les habitants de la région, les artisans locaux, les peintres, les musiciens et autres afin de conserver l’authenticité de la région. Nous donnerons de nombreuses opportunités de mettre en valeur le patrimoine mauricien à Anahita car nous souhaitons positionner Alteo et la côte est comme la destination privilégiée de l’ile Maurice et de l’océan Indien.

Quelles sont vos priorités immédiates en tant que COQ pour assurer une transition en douceur et maximiser l’efficacité opérationnelle au sein du groupe Alteo ?

Ma priorité est de comprendre et d’apprendre des équipes en place. Elles ont connu le succès pendant de nombreuses années et elles possèdent de sérieuses connaissances du produit et une solide expérience du marché. Il ne faut jamais sous-estimer cela. Une autre priorité pour moi est que nous puissions travailler tous au sein du groupe de manière cohérente – que ce soit pour l’hôtel, le golf et les nouveaux projets. Nous allons puiser de la force dans notre diversité ainsi qu’en créant de l’unité.

Comment comptez-vous renforcer la réputation du groupe Alteo en tant que destination de choix pour les voyageurs nationaux et internationaux dans la région est de Maurice ?

Le bouche-à-oreille est le plus grand outil dont on dispose. Nous nous efforcerons d’offrir à nos clients une expérience sur mesure afin qu’ils soient totalement satisfaits de leur séjour à Anahita. En retour, cela nous permettra d’être reconnus et d’avoir des clients fidèles. Nos clients heureux seront nos meilleurs ambassadeurs ! Nous sommes confiants que nos nouvelles initiatives, associées à nos projets existants, créeront l’engouement nécessaire pour Alteo et la côte Est.

OUR GROUP STRUCTURE